L'apprentissage de la propreté

Que ce soit votre premier ou votre quatrième enfant dans la famille, l'étape de l'apprentissage de la propreté reste très importante, puisque chaque enfant est différent. J'ai toujours fait l'apprentissage de la propreté en collaboration avec la garderie. Je suis également de celles qui attendent que mon enfant soit vraiment prêt mentalement et physiquement afin d'éviter d'avoir à nettoyer des accidents trop fréquemment. Généralement, j'attends le printemps ou l'été, et si vous avez déjà appris à un enfant à être propre, vous comprenez pourquoi ! Les vêtements d'hiver ne sont pas les plus faciles à laver.

En général, un enfant est prêt lorsque son langage est bien développé, lorsqu'il peut s'habiller et se déshabiller seul, et lorsqu'il peut faire pipi une fois sur le pot (sans nécessairement prévenir à l'avance). Il n'y a pas d'âge idéal, chaque enfant est différent.

Voici comment je procède lorsqu'il s'agit d'un jour de garderie. Je prends plusieurs ensembles de rechange (pantalons, sous-vêtements et chaussettes) que je mets dans un sac de transport Kantalou, qui a la taille parfaite et n'encombre pas trop d'espace. J'apprécie également la sangle qui facilite l'accrochage du sac dans le casier de mon enfant ou à son crochet. Une fois sur place, les rechanges sont placés dans son panier dans son local et le sac devient prêt à recevoir les vêtements souillés. Le soir, je reprends mon sac et le vide dans la machine à laver et je peux également laver le sac lui-même. Tout est propre pour recommencer le lendemain. J'apprécie de ne plus avoir à gérer les sacs en plastique en rentrant de la garderie. J'ai le sentiment d'être plus respectueuse de l'environnement et cela simplifie également ma tâche de pouvoir laver directement le sac dans la machine à laver sans trop de manipulation.

Lorsque je suis en sortie, j'apporte évidemment le même sac de transport, mais j'ai aussi l'habitude d'apporter dans un sac de format collation des lingettes biodégradables pour la toilette. Cela me permet d'avoir tout à portée de main en cas d'accident plus important.

Voici quelques conseils pour réussir cette étape en douceur. Il faut faire preuve de compréhension, car ce n'est pas un apprentissage qui se fait du jour au lendemain. Il ne faut pas réprimander l'enfant s'il ne vous prévient pas avant d’avoir un accidents dans ses pantalons. Vous n’avez qu’à lui rappeler où il doit faire ses besoins et que vous êtes là pour l'aider si nécessaire. La propreté la nuit peut prendre plus de temps, surtout chez les enfants qui ont un sommeil profond. Il n'y a pas lieu de s'inquiéter avant l'âge de 5 ans pour cette étape (si cela vous inquiète, vous pouvez toujours en discuter avec votre médecin ou l'infirmière de l'école). Les enfants ont souvent un peu peur des toilettes publiques en raison du bruit des séchoirs à mains et des chasses d'eau, mais avec des encouragements et de la patience, tout le monde s'habituera progressivement à cette étape.

L'apprentissage de la propreté est une grande étape qui permet de se débarrasser d'un souci en moins lors des sorties et des voyages, et cela permet également de libérer un peu d'argent dans le budget, ce qui n'est pas négligeable.

Et vous, comment se passe l'apprentissage de la propreté ?

Avez-vous des astuces qui ont aidé ?

 

 

Vous trouverez des informations complémentaires sur la page de Naître et Grandir

https://naitreetgrandir.com/fr/etape/1_3_ans/soins/fiche.aspx?doc=naitre-grandir-enfant-apprentissage-proprete-couche-petit-pot


Share this post


Leave a comment

Note, comments must be approved before they are published